Commission Agriculture et Environnement

Accueil Les commissions du CLIO Commission Agriculture et Environnement
-

Termes de Référence de la « Commission Agriculture et Environnement du CLIO (CAEC) »

La CAEC est un espace de réflexion, d’échange et d’action entre organisations issues de la société civile membres et non-membres du CLIO, engagées de manière significative et continue dans les secteurs de l’Agriculture et l’Environnement.

La Commission Agriculture et Environnement du CLIO travaille sur trois axes reliés

  • La Souveraineté Alimentaire
  • L’Agroécologie
  • L’Agriculture Familiale Paysanne

La Commission se rencontre chaque premier lundi du mois de 10 heures à midi au local d’Helvetas Swiss Intercoopération à Delmas 60.

En moyenne, une vingtaine de membres sont actifs au sein de la Structure. La coordination de la CAEC est assurée par un groupe stratégique.

Cadre

La « Commission Agriculture et Environnement » fait partie du Cadre de Liaison Inter-ONG (CLIO), plateforme d’ONGs reconnue, existant depuis 2005 et réunissant aujourd’hui plus de 43 ONG nationales et internationales. Conformément aux statuts du CLIO, la « Commission Agriculture et Environnement du CLIO (CAEC) » peut regrouper des associations membres et non-membres du CLIO.

Les objectifs de la Commission

Les principaux objectifs de la « Commission Agriculture et Environnement » sont :

  • Offrir à ses membres un cadre de réflexion et de discussion où ils pourront partager leurs expériences, enrichir leurs approches en vue d’une plus grande efficacité sur le terrain.
  • Fournir un espace pour instituer les bonnes pratiques dans le secteur de l’Agriculture et de l’Environnement dans le contexte haïtien.
  • Etre un interlocuteur reconnu auprès des instances étatiques, des bailleurs et de la société civile sur les questions agricoles et environnementales.

Le rôle de la Commission

Le rôle de la Commission Agriculture et Environnement du CLIO (CAEC) s’articulera autour des actions suivantes :

  • Tenir ses membres informés de l’évolution des secteurs au niveau national.
  • Stimuler ses membres à harmoniser et adapter leurs actions aux cadres normatifs nationaux relatifs aux secteurs de l’Agriculture et de l’Environnement.
  • Servir de porte-parole pour ses membres pour articuler leurs propositions ou recommandations.
  • Organiser des sous-groupes de travail thématiques en fonction de l’intérêt manifesté par les membres de la Commission. Ces groupes de travail pourront être ponctuels.
  • Exercer un plaidoyer pour prioriser l’investissement dans les secteurs agricoles, le développement rural durable et environnemental auprès des instances étatiques et des bailleurs potentiels. Organiser des colloques ou ateliers sur des thèmes pertinents et d’actualité intéressant les secteurs ci-dessus.
  • Produire des contenus spécifiques Agriculture et Environnement, à usage interne ou externe selon le contenu.
  • Représenter la communauté non-gouvernementale auprès des structures institutionnelles haïtiennes, en particulier du Ministère de l’Agriculture, du Ministère de l’Environnement et de la CNSA (Coordination Nationale de la Sécurité alimentaire), le CIAT (Comité Interministériel de l’Aménagement du Territoire) et au sein des mécanismes de coordination, notamment les tables sectorielles et le GTSAN (Groupe de Travail de la Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle).
  • Renforcer des liens avec d’autres réseaux nationaux et internationaux pour objectif de partage et de plaidoyer.
  • Relayer les points spécifiques débattus dans le cadre des Tables Sectorielles Départementales et Nationales et dans la mesure du possible les relayer au niveau communal, là où interviennent les membres de la Commission.

Le fonctionnement de la Commission

Une coordination est formée d’au moins 2 personnes bénévoles (1 coordinateur et 1 vice-coordinateur) élues par les membres de la Commission pour une année, renouvelable.

Elle anime la CAEC et représente ses membres au sein du CLIO et à l’extérieur (elle pourra être remplacée par un membre, représentant d’un groupe de travail concerné par la thématique traitée).

Le rôle du coordinateur, appuyé par le vice-coordinateur, est le suivant :

  • Préparer et animer une AG des membres de la Commission 2 fois par trimestre. Le compte-rendu de ces AG sera alternativement rédigé par l’un des membres présents.
  • Participer à la Table Sectorielle Agriculture et Environnement et au GTSAN en tant que représentant de la Commission ce qui implique de relayer les attentes exprimées préalablement par les membres et de diffuser les documents relatifs à ces rencontres (compte-rendu, documents contextuels ou stratégiques…).
  • Participer à des rencontres avec des bailleurs de fonds en tant que représentant de la Commission pour relayer, d’un côté, les préoccupations des membres de la Commission et de l’autre, les décisions stratégiques des bailleurs.
  • Représenter la Commission Agriculture et Environnement lors de l’Assemblée Générale du CLIO.
  • Alimenter, avec l’aide de la Secrétaire exécutive du CLIO, la page de la CAEC du site du CLIO, avec des documents pertinents en lien avec son activité.
  • Organiser des débats et échanges sur des thématiques liées à l’Agriculture et l’Environnement avec l’appui de la Secrétaire Exécutive du CLIO.

Les obligations de la Commission

  • Transmettre aux membres de la Commission les CR des réunions externes (transmis par les organisateurs) auxquelles le représentant de la CAEC aura assisté.
  • Faire un CR oral des rencontres externes lors de l’AG de la Commission
  • Si le coordinateur ou le vice-coordinateur n’est pas en capacité de participer à une réunion, un autre membre peut le remplacer, en accord avec la coordination ou les membres de l’AG.